Recette des biscuits à la pomme de maman

En Turquie, on aime beaucoup l’heure du thé. Je le dis souvent, mais on sert rarement un thé sans un petit quelque chose à grignoter avec. Fait maison ou choisi dans une pâtisserie, le biscuit se présente sous diverses formes, salées ou sucrées.

L’un de mes préférés en sucré est le “Elmalı poğaça”, le biscuit fourré à la pomme. Chacun a sa recette, avec des noix, des raisins secs, des pignons de pin. Mais pour moi, les meilleurs restent ceux fait par ma maman ❤️: une pâte à biscuit peu sucrée et un cœur de pomme fondante avec de la cannelle et du sucre.

Ingrédients

Garniture :

  • 1-2 pommes vertes
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • au choix : pignons de pin grillés, noix, raisins sec, …

Pâte :

  • 125 gr de beurre
  • 150 gr de farine
  • 1/2 sachet de levure

Réalisation

1/ Préparer la pâte en mélangeant tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte homogène

2/ Préparer la garniture :

  • Éplucher et râper la pomme
  • Mélanger avec les autres ingrédients
  • Gouter pour vérifier si c’est bon ?

3/ Étaler un disque de pâte d’environ 3 mm d’épaisseur et découper en 8 parts

4/ A l’aide d’une fourchette, prélever un peu de garniture et “essorer” l’excès de jus (sinon ça risque de couler partout).

5/ Déposer la garniture sur le bord le plus large et rouler en croissant. Déposer sur une plaque allant au four.

6/ Enfourner 20-25 min dans un four chaud à 180°C

7/ Préparer un thé ou un café

8/ Prendre un jolie plat de service

9/ Saupoudrer les biscuits de sucre glace

10/ Déguster en faisant des ohh et des ahhh

PS : Pour la blague, la recette de ma maman n’est pas exactement comme ça. Une recette version turc est moins précise avec des indices très imagés qui peuvent être soumis à interprétation … ou pas.

Dans sa version originale, seul le grammage du beurre est fourni. Pour la farine, on en met autant que la pâte peut absorber avec l’indice typique suivant : “la consistance doit être comme le lobe d’oreille”. Je vous laisse méditer là dessus et sur la facilité de la transmission des recettes ?